Sensibilisation à la gestion des déchets ménagers : le cas de Bali, une île entre paradis et déchetterie

La production de déchets ménagers est très importante dans le monde, quatre millions de tonnes de déchets ménagers y sont produits chaque jour (Cazenave, 2018). Si celle-ci n’est pas gérée efficacement elle peut engendrer des impacts néfastes sur l’environnement et mettre en péril l’avenir de la planète. Il est donc primordial de faire en sorte que chaque ménage adopte un comportement qui favorise une bonne gestion de ses déchets. La gestion des déchets ménagers se caractérise par le ramassage, le tri et le recyclage de tout matériau, substance ou produit jeté ou abandonné car n’ayant plus d’utilisation précise. Aujourd’hui, la forte production et la mauvaise gestion des déchets ménagers représentent des problèmes majeurs pour la préservation de l’environnement à l’échelle mondiale.

Pour faire face à ces problèmes des actions peuvent être menées à différentes échelles. Ces actions se traduisent par la mise en place de politiques publiques, par l’élaboration d’une législation particulière et par la sensibilistion des ménages à la gestion de leurs déchets.

    • Les politiques publiques agissent dans la prévention de la production des déchets ménagers en mettant en place des actions tels que la lutte contre le gaspillage alimentaire, la réduction des imprimés non sollicités, la réduction des sacs plastiques et le retour de la consigne.
    • L’élaboration d’une législation particulière permet de réglementer et de sanctionner toutes les actions en lien avec la gestion des déchets ménagers tels qu’en interdisant de jeter ses déchets dans la nature, d’éliminer ses déchets en les brûlant et qu’en sanctionnant les infractions au règlement.
  • La sensibilisation à la gestion des déchets ménagers est également une réponse essentielle à la réduction de la production de déchets ménagers. Elle permet de susciter l’intérêt et la curiosité des ménages concernant la gestion de leur déchets, de leur faire prendre conscience de son importance afin de préserver l’environnement en montrant les impacts qu’elle peut avoir sur l’environnement si elle n’est pas effectuée de manière responsable. Cette action vise à modifier leur comportement et leur façon de penser vis-à-vis de la gestion des déchets ménagers.

Cet article s’intéresse particulièrement à l’importance de cette dernière action.  Et  afin de mieux l’expliciter et l’illustrer, celui-ci présentera le cas de l’île de Bali connue pour ses paysages paradisiaques qui est devenue depuis plusieurs année une île poubelle due à une mauvaise gestion des déchets ménagers. Il montrera dans un premier temps la situation dramatique de l’île vis-à-vis de sa gestion des déchets ménagers et ses causes puis terminera par montrer l’importance de la sensibilisation afin de faire face à cette situation en présentant notamment les actions menées par différentes associations de protection de l’environnement présentes à Bali.

Etude de cas : Bali, une île entre paradis et déchetterie

Présentation et situation de Bali

Bali est une petite île Indonésienne d’environ 5 633 km² de superficie connue pour ses paysages paradisiaques qui attirent chaque année des milliers de touristes provenant du monde entier. Cependant, depuis peu Bali est également connue pour être devenue une île poubelle. Ses plages sont couvertes de déchets ménagers qui s’accumulent chaque jour au fil des marais. Cela générant une mauvaise image de l’île de la part des touristes qui viennent dans l’idée de se baigner et de se prélasser sur de belles plages paradisiaques.  La situation actuelle vis-à-vis de la gestion des déchets est alarmante et génère d’importants impacts négatifs sur l’environnement à travers la pollution des sols et de l’eau et sur l’attractivité touristique de l’île. La mauvaise gestion des déchets ménagers met en péril les conditions de vie des Balinais, les activités touristiques et l’environnement de l’île. En novembre 2018, l’etat alarmant de certaines plages de Bali a entrainé la déclaration de la part des autorités locales d’un etat « d’urgence déchets » (Badri, 2017). Cet etat d’alerte a attiré l’attention d’un grand nombre de médias internationaux, notamment lors de la diffusion de la vidéo du plongeur britannique Rich Horner début mars 2018 que vous pouvez voir ci-dessous.

Source : cheeseandjamsandwich, 3 mars 2018

Alors que Rich Horner plongait dans les eaux de Bali afin d’observer la faune et la flore marine celui-ci fut principalement observateur de la pollution dramatique de cette partie de l’océan Indien. Cette vidéo montre la situation catastrophique de l’île de Bali vis-à-vis de la pollution de ses eaux et les dangers que cela génère pour la biodiversité marine qui se retrouve à vivre avec des tonnes de déchets autour d’elle. La gestion des déchets ménagers représente une réelle problématique pour Bali à laquelle il est devenue très important de répondre afin de préserver sa nature et son attractivité touristique.

Les enjeux et problématiques de la gestion des déchets ménagers à Bali 

Les Balinais n’ont jamais réellement appris à jeter leurs déchets ménagers dans les poubelles et à les trier. Le tri et le recyclage des déchets ménagers ne font pas partie de leur culture. Avant la mondialisation, ils avaient pour habitude d’utiliser des emballages alimentaires biodégradables (feuille de bananier…) et donc de les jeter dans la nature. Désormais ces emballages ont changé mais leur habitude est restée la même. Ces emballages sont maintenant constitués majoritairement de plastique, une matière non biodégradable et polluent chaque jour de plus en plus la nature.

Source : buffetdave, 17 octobre 2012

Comme le montre la vidéo ci-dessus, ceux-ci, une fois jetés dans la nature, se déversent dans les eaux des ruisseaux à la saison des pluies, s’écoulent jusqu’à l’océan et se déposent, à travers les mouvements de marais, sur la plage. Avec l’apparition de  la mondialisation, de grands commerces se sont implantés sur l’île et ont modifié les habitudes de vie des balinais (chasse, pêche, cueillette…). La consommation de plastique est devenue intensive et les conséquences que celle-ci engendre sur l’environnement sont souvent ignorés par les consommateurs. Les principales problématiques responsables de cette pollution alarmante de la nature à Bali reposent sur l’usage excessif  du plastique et également principalemennt sur l’indifférence et le manque de connaissances des balinais concernant la gestion de leurs déchets.

Les balinais n’ont pas été éduqués à la gestion des déchets. Pour la plupart d’entre eux il est normal de jeter leurs déchets dans la nature. Ils ne se rendent pas compte lorsqu’ils jètent leurs déchets dans la nature de l’impact que cela génère sur l’environnement. Pour eux, jeter leurs déchets dans la mer fait partie de leurs habitudes de vie car selon eux celle-ci a pour fonction de néttoyer l’île en emportant les déchets au large. Ils manquent de connaissances vis-à-vis de la manière dont gérer raisonnablement leurs déchets ménagers. Une prise de conscience écologique doit être éffectuée sur le territoire balinais si celui-ci souhaite préserver la beauté de sa nature et de ses paysages. Celle-ci se traduit par une volonté de la part des balinais de modifier leur actuelle gestion des déchets au profit d’une gestion plus eco-responsable. La sensibilisation des balinais à la gestion éco-responsable de leurs déchets ménagers est primordiale afin d’assurer au mieux cette transition.

La sensibilisation à la gestion des déchets ménagers : une action essentielle pour changer les mentalités et les comportements des balinais

La sensibilisation à la gestion des déchets ménagers peut être une solution efficace afin de réduire la pollution de l’île. Depuis déja plusieurs années, grâce au développement d’un grand nombre d’associations de protection de l’environnement, de plus en plus de campagnes de sensibilisation sont réalisées auprès de la population. Ces campagnes visent à sensibiliser les balinais au recyclage, au tri et au cycle de vie des déchets ménagers et également aux conséquences qu’engendre une mauvaise gestion des déchets sur l’environnement. Celles-ci doivent être effectuées sur tout le territoire et auprès de l’ensemble de la population et plus particulièrement dans le milieu scolaire dans lequel les jeunes sont les plus amenés à ancrer les informations qui leur seront apportées dans leurs habitudes de vie et à pouvoir les transmettre à leurs parents dans leur quotidien. Leur principal objectif est de faire en sorte que la population adopte un comportement qui s’oppose au rejet des déchets ménagers dans la nature et donc  qui priviligie le tri et le recyclage des déchets.

A ce jour, il existe plusieurs associations de protection de l’environnement à Bali qui réalisent des campagnes de sensibilisation auprès de la population. Il est important de mettre en avant le travail que celles-ci réalisent afin de préserver l’environnement balinais et le soutien qu’elles apportent aux populations afin de les aider à adopter de meilleurs comportements. C’est pourquoi j’ai décidé de présenter le cas de trois associations  balinaises qui luttent chaque jour contre la pollution de l’île : Peduli Alam, Eco Bali et Bye Bye Plastic Bags.  Ces trois associations se développent de plus en plus chaque année et agissent dans le but de faire progresser la gestion des déchets ménagers à Bali.

  • Peduli Alam est une petite association balinaise de protection de l’environnement spécialisée dans la collecte et la prévention des déchets ménagers qui a été crée en 2008 par deux amies françaises, Charlotte Fredouille et Laeticia Giroux. Celle-ci agit principalement dans les zones rurales de la région d’Amed à l’Est de Bali dans lesquelles 80% de la population vit sous le seuil de pauvreté. Sa principale mission vise à accompagner la population de ces zones dans la gestion de leurs déchets ménagers afin que celle-ci soit effectuée de la manière la plus responsable possible. Pour cela, elle a développé un réseau de collecte et de revalorisation des déchets ménagers et mène règulièrement des campagnes de sensibilisation et d’information auprès des différents villages et de leurs écoles. capture image peduli alam Source : Peduli Alam, 2009                                                                              Ces campagnes ont pour objectif de faire prendre conscience aux villageois et aux élèves des écoles des impacts que génèrent les rejets de déchets ménagers dans la nature sur l’environnement et sur la santé et de les aider à adopter un comportement en faveur de la préservation de l’environnement. Grâce à ces différentes actions Peduli Alam réussi à modifier les habitudes des balinais et à réduire petit à petit la quantité de déchets ménagers jetés dans la nature. Leur travail de collecte et de sensibilisation continue de se développer et concerne de plus en plus de balinais.
  • Eco Bali est une grande association de protection de l’environnement balinaise qui a été créée en 2006 afin de résoudre les problèmes de gestion des déchets ménagers à Bali. Ses missions sont de réduire la production de déchets ménagers notamment en réduisant l’utilisation du plastique, de favoriser les moyens de gestion éco-responsables, de conseiller les entreprises et les organisations vis-à-vis de la gestion de leurs déchets et d’éduquer et sensibiliser la population afin qu’elle adopte un mode de vie zero déchet. Celles-ci concernent l’ensemble du territoire balinais. Sa très grande équipe lui permet de se développer rapidement et efficacement sur le territoire et ainsi de faire profiter de ses actions à une importante partie de la population balinaise. Source : Eco Bali, 2019                                                                                                La sensibilisation tient une place importante dans cette association, elle concerne principalement les écoles (élèves et enseignants) et le personnel des entreprises et organisations. En réalisant cela, elle souhaite faire en sorte que la gestion responsable des déchets deviennent non pas une contrainte mais une habitude de vie. A ce jour, le bilan de ses actions est positif et continue de progresser.
  • Bye Bye Plastic Bags quand à elle est une association de protection de l’environnement balinaise qui possède la particuliarité d’être dirigée par des enfants. Elle a été créée en 2013 par deux soeurs balinaises, Melati (12 ans) et Isabel (10 ans), de part leur volonté  et leur détermination d’agir pour faire changer les choses à Bali. Comme l’indique son nom, l’association vise à stopper l’utilisation, la production et la vente de sacs plastiques sur l’île. Accompagner par une équipe composée de jeunes issus d’écoles internationnales et locales, ces deux jeunes filles travaillent afin de faire en sorte que les magasins et les clients n’utilisent plus de sacs plastiques sur l’île. Pour cela, leur principale action vise à sensibiliser le public en organisant des interventions auprès des écoles et des grands nettoyages des plages, des festivals et des marchés et en distribuant des sacs biodégradables. Elles vont à la rencontre des commercants et des écoles afin de les sensibiliser aux impacts que génèrent les sacs plastiques sur l’environnement de l’île et à l’utilisation de sacs biodégradables comme alternative. Leur détermination et leur importante reconnaissance médiatique leur a permis récemment d’obtenir le soutien du gouvernement balinais qui a pris l’engagement de stopper progressivement l’utilisation de sacs pastiques sur l’île. Source: Bye bye plastic bags, 2019                                            Aujourd’hui agées de 17 et 15 ans, ces deux jeunes filles continuent le développement de leurs actions sur l’île dans l’espoir que les sacs plastiques ne soient qu’un mauvais souvenir. De plus, celles-ci, de part l’envergure de leur association, arrivent à développer partout dans le monde de nouvelles équipes de jeunes ayant la même ambition, stopper l’utilisation des sacs plastiques. Aujourd’hui, des équipes bye bye plastic bags se sont créées dans 25 villes du monde entier et ce n’est pas fini.

Conclusion :

La gestion des déchets ménagers à Bali est alarmante, celle-ci engendre de terribles impacts sur l’environnement et plus particulièrement sur la beauté de la nature et des paysages. Afin de limiter ces impacts, il est devenu primordial de sensibiliser les balinais aux solutions de gestion responsables qui existent. C’est ce que réalisent les différentes associations de protection de l’environnement présentent sur l’île. Leur travail et leur détermination font progresser la gestion des déchets ménagers à Bali. En sensibilisant la population et plus particulièrement les écoles elles ancrent la gestion responsable des déchets ménagers dans l’éducation et les modes de vie des balinais. Ainsi grâce à cela, dans l’avenir les déchets ménagers ne seront plus jetés dans la nature mais triés et recyclés sur l’ensemble du territoire balinais.

Sources :

Badri, G. (2017) « Les déchets qui jonchent les plages de Bali ternissent le paysage », Le Figaro, 28 décembre [en ligne], Disponible sur : http://www.lefigaro.fr/sciences/2017/12/28/01008-20171228ARTFIG00130-les-dechets-qui-jonchent-les-plages-de-bali-ternissent-le-paysage.php (Consulté le 04 janvier 2019)

Bye bye plastic bags (2019) Bye bye plastic bags : A movement powered by youth around the world to say no to plastic bags [en ligne], Disponible sur : http://www.byebyeplasticbags.org/ (Consulté le 08 janvier 2019)

Cazenave, C. (2018) « Déchets dans le monde : c’est l’overdose ! », GEO, 23 juillet [en ligne], Disponible sur : https://www.geo.fr/environnement/dechets-dans-le-monde-c-est-l-overdose-185938 (Consulté le 04 janvier 2019)

Eco Bali (2019) Responsible waste management and sustainable lifestyle in the island of Bali [en ligne], Disponible sur : http://eco-bali.com/ (Consulté le 08 janvier 2019)

Peduli Alam (2009) Sauver la nature balinaise… [en ligne], Disponible sur : http://pedulialam.org/ (Consulté le 08 janvier 2019)

CAMILLE PAJOT, publié le 09 janvier 2019

Université Bordeaux Montaigne

Aller à la barre d’outils