Présentation des projets

Chaque année, une commande est effectué auprès des étudiants
de première et deuxième année. Voici leurs sujets ainsi que leurs résumés.

Impacts et propositions d’aménagement sur les boulevards de Bordeaux

Promotion 2018-2020 | Master 2

En cours

A la recherche des « Signaux Faibles »

Promotion 2018-2020 | Master 1

Le Département de la Gironde et
le laboratoire d’innovation du Département La Base, proposent de nouvelles formes de gouvernance à
l’échelle de “l’écosystème”girondin, dans le but d’établir une stratégie départementale novatrice. En vue
de cela, une commande a émané: Mettre en place une méthodologie qui permettrait
d’identifier et de capter les signaux faibles de la transformation,
c’est-à-dire l’émergence, au service
d’une réelle transformation du territoire.

télécharger le rendu.


Réorganisation humaine des mobilités au sein de la capitale économique du Maroc, Casablanca

Promotion 2017-2019 | Master 2

En partenariat avec ce bureau d’étude, nous avons concentré notre réflexion sur la réorganisation humaine des mobilités au sein de la capitale économique du Maroc, Casablanca. Autour de cette réflexion en lien avec l’Agence Française de Développement et Casa Transport nous avons eu l’opportunité de mettre en place un visite et une étude in situ.

L’ensemble de ce travail mènera à une restitution et éventuellement des mesures effectives d’ici la fin de l’année scolaire.

Sujet de P’tut

Promotion 2017-2019 | Master 1

Description


Chargés de projets « Mobilités durables »  à différentes échelles

Promotion 2016-2018| Master 2

En Septembre 2017, les étudiants travaillent sur la thématique de la mobilité durable, et ont fait la connaissance d’Etienne Lhomet, directeur du bureau d’étude Des Villes et Des Hommes.
La première mission est de réaliser quatre projet lié à la mobilité durable sur le territoire du département de la Gironde, la deuxième est identique à la première à une autre échelle, celle des pays du Sud.
D’un point de vue chronologique : les deux premiers mois de l’année universitaire, les étudiants se sont divisés en quatre groupes afin de travailler sur les projets du territoire girondin. Il s’agit de réaliser une nouvelle forme de mobilité durable : le tramway suburbain. Ces quatre projets ont pour point de départ le territoire de Bordeaux Métropole et pour points d’arrivés : La pointe du médoc, Lacanau, Latresne et Créon.
Puis les trois derniers mois du semestre, les travaux sont identiques et sont portés sur quatre villes : Cusco et Lima au Pérou, Yaoundé au Cameroun et Cali en Colombie.

De Septembre à Novembre :
Les projets d’un tramway suburbain reliant la métropole bordelaise aux communes monopolisées :

  • La première phase:
    • Mener des diagnostics territoriaux
    • Identification des enjeux territoriaux
  • La deuxième phase :
    • Analyses spatiales de l’occupation du sol du territoire : cartographies, Corinne Land Cover
    • Analyse des mobilités existantes et de la démographie sur le territoire d’étude
    • Vision prospective du territoire et réfléchir aux impacts du tramway suburbain d’ici 2035
  • La troisième phase 
    • Propositions de tracés de ligne du tramway suburbain : cartographies
    • Bilan économique du projet : coût d’utilisation et de construction.

La présentation de nos travaux s’est effectué courant Novembre dans les bureaux  Des Villes et Des Hommes avec l’AFD à Darwin Bordeaux Bastide.

De Novembre à Février :
Mener des projets de transports dans les villes de Lima, Cusco, Yaoundé et Cali. – L’objectif des travaux est identique à celui du premier :

  • Identification des enjeux territoriaux
  • Analyses des impacts liés à la mobilité
  • Conceptualisation de la mobilité collective
  • Prise en compte des enjeux liés à la mobilité dans des les pays du Sud.

Une présentation des travaux à l’AFD est présentée courant Novembre et Février.

Territorialisation des 17 Objectifs de Développement Durable de l’ONU

Promotion 2016-2018| Master 1

En septembre 2016, les étudiants de première année du master GTDD sont invités à travailler avec la mission agenda 21 du conseil départemental de Gironde. En effet, le conseil départemental souhaite adapter, sur son territoire, les 17 objectifs de développement durable du programme des Nations-Unis voté en 2015 et pour une échéance en 2030. Le projet fut réalisé dans leur locaux au Labo M’21, sous la direction de Sébastien KEIFF, responsable adjoint de la mission agenda 21 du département avec le soutien d’Elodie BOUDE, chargée de mission développement durable et gestion des risques à la mairie de Bassens.

Les étudiants ont réalisé une mallette d’outils à destination des collectivités de Gironde et des élus afin de prendre connaissance des 17 ODD puis que leurs projets stratégiques de Développement Durable participent aux  Objectifs du Développement Durable mondiaux.


Aménagement urbain et durable de la métropole de Bangkok et l’île de Phuket

Promotion 2015-2017| Master 2

Dans le cadre de l’UE projet tutoré, les étudiants du master 2 sommes conviés à travailler avec le bureau d’études Des Villes et Des Hommes sur un projet d’aménagement urbain et durable de la métropole de Bangkok et de l’île de Phuket.
Le travail a été effectué en trois temps :

  • Tout d’abord, nous avons réalisé un diagnostic du territoire d’études, sur les moyens de transports et d’aménagement existants,
  • Ensuite, nous avons proposés des hypothèses sur différents types d’aménagements et de transports qui peuvent y avoir
  • Enfin, nous avons réalisés des plans concrets à réaliser sur le terrain.

A la fin de l’année, le projet a été présenté devant l’Agence Française de Développement.

Étude portant sur l’analyse des critères citoyens de bien être et de mal-être et sur l’expression des capacités d’actions citoyennes

Promotion 2015-2017| Master 1

Dans le cadre du projet tutoré du master 1, nous sommes amenés à collaborer avec différents organismes professionnels tels que le PNR des landes de Gascogne, le Conseil Départemental et le bureau d’études Des Villes et Des Hommes. En 2015, le Conseil Départemental nous a demandé de travailler sur un outil participative nommé « SPIRAL », dans le but d’appréhender la méthode SPIRAL, onze ateliers de cinq à dix personnes ont été menés, durant lesquels les trois questions SPIRAL ont été posées :

  • Qu’est-ce qui fait votre bien-être ?
  • Qu’est-ce qui fait votre mal-être ?
  • Qu’est-ce que vous faites ou qu’est-ce que vous pouvez faire pour améliorer votre bien-être et le bien-être de tous ?

Les citoyens sont invités à s’exprimer sur leurs critères de bien-être de mal-être de manière non guidée. Les expressions sont ensuite catégorisées par les citoyens eux-mêmes dans une grille comprenant 9 dimensions et 68 composantes.
La présentation de notre projet a été présentée à Paris devant la DREAL et le MEDDE.


Conception de l’ossature du jeu sérieux « Clim’Way Gironde » avant développement et codage

Promotion 2014-2016| Master 2

En septembre 2015, les étudiants en deuxième année de GTDD ont fait la connaissance d’Etienne Lhomet, directeur du bureau d’étude Des Vies et Des Hommes au sein de Darwin Ecosytems. Il avait confié comme mission à la promotion précédente de développer un outil participatif de pilotage territorial et d’aide à la décision politique se référant à un modèle systémique (similaire au projet Clim’Way) et pensé à l ’échelle du territoire Girondin. Ce projet s’inscrit en partenariat avec CapSciences, le Conseil Général de la Gironde et l’Université de Bordeaux Montaigne. Les étudiants avaient notamment pu dégager une vision prospective de la Gironde en 2035 sur quatre grandes thématiques: la démographie, l’emploi et le logement, les questions énergétiques (consommation/ production), la mobilité et les ressources naturelles (eau, déchets, agriculture). Dans la continuité de ce travail, la promotion du M2 2015-2016 a travaillé à identifier des leviers d’actions pertinents et a construit des programmes d’actions exhaustifs et opérationnels pour faire de la Gironde un territoire beaucoup plus durable à l’horizon 2035. Ce projet tutoré s’est focalisé sur des thématiques spécifiques: stratégie énergétique, économie productive circulaire, mobilité durable et le développement de parcs naturels régionaux « verts ».

  • Rapport
  • Diaporama de synthèse

Réflexion prospective sur la capacité alimentaire en Gironde en 2033 dans le cadre de l’acte 3 de l’Agenda 21 du Département

Promotion 2014-2016| Master 1

Ce projet s’inscrit dans une démarche de « backcasting », c’est-à-dire la recherche des trajectoires d’amélioration et de travail afin d’atteindre 7 objectifs fixés par l’acte 3 de l’Agenda 21 de la Gironde pour aboutir à la capacité alimentaire en 2033 : 0% de consommation de terres agricoles, 0% de gaspillage alimentaire, diviser par 4 les émissions de GES, 100% de la population girondine ayant accès à un déjeuner bio/local/jour, 70m3 de consommation d’eau/an/habitant, 0% de pesticides, et 100% de projets concertés. Commandée par le Conseil départemental de la Gironde, cette mission a permis aux étudiants, organisés en binôme sur chacun des objectifs, de mener à bien une concertation avec des acteurs locaux et de définir des leviers d’actions correspondant à chacune des thématiques pour répondre au défi de la transition alimentaire de la Gironde en 2033.


Conception du modèle d’analyse et du Serious Game (type Clim’Way) avant développement et codage

Promotion 2013-2015| Master 2

Bilan intermédiaire de la norme ISO 26.000 du Conseil Général de la Gironde

Promotion 2013-2015| Master 1

En Septembre 2014, les étudiants en deuxième année de GTDD ont fait la connaissance d’Etienne Lhomet, directeur du bureau d’étude Des Vies et Des Hommes au sein de Darwin Ecosytems. Il leur confiait comme mission de développer un outil participatif de pilotage territorial en partenariat avec CapSciences, le Conseil Général de la Gironde et le laboratoire ADESS. Le but, avoir une vision prospective de la Gironde en 2035 sur quatre grandes thématiques: La démographie l’emploi et le logement, les questions énergétiques (consommation/ production), la mobilité et les ressources naturelles (eau, déchets, agriculture).  L’enjeu final était de créer un outil de conception se référant à un modèle systémique (similaire au projet Clim’Way) mais à l’échelle girondine, avec les tendances actuelles au fil de l’eau. Différentes missions ont été nécessaire :

  • Recherche des données
  • Synthèse et analyse des données récoltées

Projet encadré par Elodie Boudé, les étudiants  devaient réaliser un travail préparatoire au bilan intermédiaire de la Norme ISO 26 000 du Conseil Général (CG) de la Gironde par l’AFNOR. La démarche était innovante par deux points: la Gironde est le premier département et la première collectivité de cette importance à entreprendre l’évaluation de ses pratiques sur la responsabilité sociétale. De plus l’inclusion d’une  « équipe universitaire » est une démarche innovante:

  • Définition d’une méthodologie de travail
  • Appropriation des dossiers en cours du CG et de la Responsabilité Sociétale des Organisations (RSO)
  • Construction d’une grille d’appréciation des évolutions des pratiques (Logos)
  • Entretiens et animations avec les agents du CG
  • Analyse des données récoltées
  • Restitution du travail auprès du CG et de l’AFNOR