Les Parcs Naturels Régionaux, outils de gestion territoriale

Contrairement aux Parcs Nationaux, les Parcs Naturels Régionaux, aujourd’hui au nombre de 46, ne sont pas créés d’autorité par l’état pour protéger des sanctuaires, mais sont créés par les Conseil Régionaux, à la demande des collectivités locales concernées, dans le but de développer sur ces territoires, en général ruraux et fragiles, des programmes de développement économique basés sur leurs richesses naturelles et culturelles.
Pour en savoir plus, vous pouvez visiter le site internet de la Fédération des Parcs Naturels Régionaux.

Carte des PNR en France (source: parc-opale.fr)

Les cinq missions des Parcs naturels régionaux (PNR) sont (Legifrance, 2005):

  • la protection et la gestion du patrimoine naturel, culturel et paysager,
  • l’aménagement du territoire,
  • le développement économique et social,
  • l’accueil, l’éducation et l’information,
  • l’expérimentation, l’innovation

Les PNR sont donc considérés comme des outils territoriaux qui associent les dimensions économique, sociale, environnementale et culturelle dans une logique systémique de développement durable. Cette dynamique implique divers niveaux de collectivités territoriales (notamment régionale, départementale et communale), ainsi que l’implication de l’État, garantissant le respect de critères de qualité dans la sélection des PNR et des projets, mais aussi un grand nombre d’acteurs de la mise en valeur, du développement et de la protection des territoires.

Les contributions des PNR à l’aménagement et au développement durable de leurs territoires, importantes, concernent des domaines très divers. C’est leur apport en ingénierie aux communes et intercommunalités rurales, qui favorise un urbanisme et une gestion du foncier économes de l’espace, avec un taux d’artificialisation des sols dans les PNR de 4,5 % en 2012 contre 7 % en moyenne nationale (A. Ferreti, 2018). Les PNR concourent alors à promouvoir un développement économique soutenable : valorisation et diversification des activités agricoles, promotion de « circuits courts » de commercialisation et circuits de proximité, gestion durable de la forêt et création de filières bois matériaux ou bois énergie, implication dans la valorisation et la réhabilitation de métiers et savoir-faire artisanaux entre autres dans le bâtiment, maintien d’activités industrielles et de services, organisation et promotion d’un tourisme durable… (A. Ferreti, 2018).


Projet du PNR Corbières-Fenouillèdes

Situé entre l’Aude et les Pyrénées-Orientales, le territoire du parc regroupe des atouts culturels, patrimoniaux et naturels importants comme la viticulture, le tourisme, les châteaux cathares, etc.

Validés lors du Conseil syndical de Mars 2017, 4 défis jugés primordiaux ont été posés pour le projet du PNR Corbières-Fenouillèdes (N. VDB., 2014) :

  • Faire de la haute valeur patrimoniale préservée et reconnue, un moteur de développement
  • Construire un territoire exemplaire en termes d’aménagement durable répondant aux besoins actuels et valorisant les spécificités rurales
  • Amplifier et diffuser la vitalité et l’attractivité du territoire par une valorisation ambitieuse de ses ressources et de ses talents
  • Viser une autonomie énergétique diversifiée et respectueuses de la haute valeur patrimoniale et anticiper les conséquences du changement climatique.

Ces défis se déclinent en orientations et mesures qui donneront le cadre des interventions du PNR dans les 15 ans qui suivront sa labellisation

Aujourd’hui, c’est l’avis intermédiaire de l’Etat avec un passage devant la commission nationale qui est demandé et qui permettra la validation de la Charte du futur PNR. En 2019, le projet de Charte et le Plan du PNR feront l’objet d’une enquête publique pour une adhésion volontaire des communes et partenaires prévues en 2020.

Pour en savoir plus :

le site du projet
un article sur le sujet
blog

Bibliographie

FERETTI, Alain, 2018. CESL1100024X : Les parcs naturels régionaux : apports à l’aménagement et au développement durable des territoires et perspectives. Journal officiel de la République Française, mandature 2015-2020 – Séance du 9 octobre 2018. Avis du Conseil économique, social et environnemental au nom de la section de l’aménagement durable des territoires .

LÉGIFRANCE, 2005. Code de l’environnement – Article R333-4. aout 2005.

N. VDB., 2014. Le Parc « Corbières-Fenouillèdes » : un trait d’union entre P.-O. et Aude. In : lindependant.fr [en ligne]. 15 mai 2014. [Consulté le 9 janvier 2019]. Disponible à l’adresse : https://www.lindependant.fr/2014/05/15/parc-corbieres-fenouilledes-un-trait-d-union-avec-l-aude,1883188.php.

Université Bordeaux Montaigne

Aller à la barre d’outils